Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 23:22

Profitant d'une baisse des températures et de la pluie j'ai décider d'aller pêcher vendredi 09 octobre 2009  ainsi que trois jours plus tard sur un poste de rivière que je connais bien sur une portion de la saône. Je vais en profiter pour vous faire un petit récit et décrire ma 'stratégie' de pêche ainsi que les postes et si descarpistes auraient pêcher autrement je suis preneur de leurs suggestions.

En ce qui concerne le cheptel, il y a des carpes allant de 4kg à 22kg voire plus avec une majorité autour des 8kg,pas mal de brème et quelques chevesne de temps à autre se laisse piquer.

Poste 1: berge opposé fond plat 1.50 m d'eau arbre surplombant
Poste 2: petit haut fond sur la berge en face avec des racines et herbiers au fond 3 m d'eau
Poste 3: tronc d'arbre immergé avec 4 m d'eau se trouvant à 6m à droite du haut fond
Poste 4: cassure sur la berge en face 4.40 d'eau à 4 m du poste précédent


Poste 5: arbre surplombant largement la saône se trouvant 100m plus en amont, fond vaseux 2m d'eau

Maintenant que vous connaissez plus ou moins les lieux, on va parler amorçage.

Jeudi matin amorçage prévu, je décide de mettre 1 kilo de bille de 24 au fruit sur le poste 1 et 1 kilo au foie sur le poste 3 et 4 toujours en 24mm. Sur le poste 2 amorçage d'une vingtaine de bouillette et d'un kilo de frolic.

Amorçage quasi terminé et j'entends 2 gros remous sur le poste 5, c'est à ce moment la que je décide de le l'amorcer, quelque bille de 24 au fruit et 10kilo de maïs.En revenant je vois deux petites carpes se retourner sur le poste 3 et 4 ( estimer à 3 kilo environ ) en tout cas ça sent bon pour demain.


vendredi matin j'arrive au bord de l'eau vers 9h30 avec mon père.

Je décide de mettre une canne sur le poste 2 au frolic avec un soluble et une autre sur le poste 4 eschée de deux bille aux foie et les deux autres cannes sur le poste 5, dont une canne eschée de maïs décollé et l'autre à la bouillette aux fruits.

Les cannes mises en place j'amorce copieusement au spod avec des pellets de 20mm et du frolic le poste 2 et met une dizaine de bouillette sur le poste 4. Les deux autres cannes ne subiront aucun amorçage pensant que celui de la veille est suffisant.

Les heures passent et aucune activité, mise à part une petite touche au sandre manqué par mon père. Autour des midi je relance la canne au frolic et remet un soluble je n'ai pas réamorcer du fait qu'il n'y avait aucune activité sur le poste et ni sur la saône en elle même d'ailleurs.

13h30 on aperçoit des fouilles sur le poste 2, un petit remous en surface et hop deux bips, un troisième merde c'est une des cannes qui se trouve a 100m de la. Un petit sprint et j'arrive trop tard, l'écureuil est un peu descendu sur la canne eschée d'une bouillette mais rien de concret, j'en profite donc pour remettre un peu de maïs sur le coup.

Puis plus rien de l'après midi si ce n'est quelque bateau de plaisance et quelque ragondins.

Environ 17h départ sur la canne du poste 2, je prends contact puis ferre, rien ne bouge. Quelques seconde après le poisson remonte le courant et me tire du fil, je me trouve impuissant face à ce rush, je décide donc de serrer un peu plus le frein mais le moulinet se vide toujours aussi vite.

Pour l'instant rien de grave puisque le poisson remonte le chenal ou le fond est très propre.Je dis à mon père que ça me parait très gros et que je ne peut rien faire.
Le poisson décide de rejoindre la bordure qui est encombré ( bien évidemment), je resserre le frein mais je reste impuissant face à ce poisson, étrange sensation d'ailleurs.

Ça fait environ une minute que le poisson joue de son poids, mais la je n'ai plus le choix, face à un rush qui va droit dans un arbre je prend le risque de bloquer la bobine avec le doigt et de tirer sur la canne. La canne plie, ça devient vraiment lourd dans l'avant bras et la ce qui devait arriver arriva, casser. j't'ai cassé

Je ramène la ligne ou plutôt le fil puisque ça à casser avant le plomb, je suis déçu et à la fois content d'avoir toucher un si beau poisson, c'est juste dommage que l'on a pas pu le voir.
Après cela plus de touche, pas le moindre saut et le plus étonnant c'est de ne pas toucher de brème aux frolics.c'est l'heure de ranger et d'en tirer des conclusions, l'année prochaine se sera tête de ligne pour certains endroits.

Réamorçage de tout les postes à l'identique du jeudi, je reviendrai sur les berges lundi.


Lundi matin de retour sur les berges aux alentours de 8h, je change de stratégie et décide de pêcher les postes 1,2,3 et 5.
Les postes 1 et 2 seront eschées de frolic boostées aux sucres glace accompagné d'un soluble d'une dizaine de frolic chacun. Ces deux cannes sont installés et l'on peut apercevoir déjà quelque saut.

Le poste 3 sera esché d'une double bouillette au foie, accompagnée d'une vingtaine de bouillette. Les sauts ne sont pas rares ce matin, je décide d'attendre un peu avant de placer la quatrième canne et en profite pour spoder un peu de pellet, maïs et frolic sur les deux premières cannes du fait qu'il y ai beaucoup d'activité.

Quelque gouttes juste le temps de monter le parapluie est une forte averse détrempera tout le matériel.
Une fois l'averse passée ( 5 min), je me décide à mettre la quatrième canne sur le poste 5, je décide de la mettre à la bouillette de 24 au fruit accompagné d'un petit sac soluble rempli de pellets et bouillettes écrasées ( merci aux carpédiens de m'avoir aider)

8h35 pas le temps de déballer que quelque bip se font entendre, c'est sur le poste 1 je prend contact, ferre et la le poisson fait un magnifique remous en surface sur la berge opposé. Le combat se poursuit je contre le poisson qui voulait rejoindre l'accro du poste 3, puis il revient très vite vers moi pour longer ma bordure, après quelque coup de tête elle glisse enfin dans l'épuisette.

Verdict 8kg300, un beau poisson vierge de tout hameçon.



Après ce combat elle a bien mériter de retourner dans son élément.




Je resche ma canne à l'identique, et spod à nouveau des pellets sur le poste.
8h45 une nouvelle série de bip se font réentendre sur la même canne, c'est hallucinant il y a encore quelque seconde j'étais entrain de spoder.
je prends contact et la c'est beaucoup plus petit, en effet c'est un chevesne qui a succomber aux frolic.




9h00 je peut enfin aller mettre ma quatrième canne, le temps de me familiariser avec le sac soluble et hop tout pêche, il est 9h10.

09h15 un bateau passe autant dire que le sac soluble ne sert plus à grand chose. Tant pis on ne s'est jamais après tout se sera le seul amorçage de ce spot.
Le vent se lève et les averses s'enchainent, quelque saut aux alentours mais plus rien sur mes spots. Toutes les deux heures je change mes frolics et les relancent.

12h30 , deux marsouinage trahissent la présence de poisson sur le poste 2 et 3, j'attends 30 min et puis décide de spoder un peu de pellets.

13h30 départ sur le poste 2, puis quelque bip sur le poste 5.Mon père se chargera de ce dernier mais plus rien quand il arriva.

Je prends contact et ferre et la comme il y a deux jours, le poisson sonde le fond, je resserre mon frein pour le contrer au mieux, je ressens une secousse dans la canne et .........cassé. j't'ai cassé
Je ramène la ligne et mon bas de ligne en tresse et couper en deux, 25cm au dessus de l'hameçon ( selon moi la secousse que j'ai ressenti doit être le poisson qui a tourné en rond pour effilocher la tresse et la puissance du poisson à lait le reste), je suis dégouté
ça à vraiment l'air d'être très gros.

Je réamorce aux pellets ce spot et replace le montage. Le vent est très fort par moment et spoder devient très compliquer.

13h55 départ sur le poste 1, je ferre le poisson est piquée, donne des coup de tête et décroché ......quel poisse.
Au vu de l'activité je décide de réamorcer ce spot.( c'est assez physique d'ailleurs de spoder par grand vent)
Je relance ma canne et une bourrasque que me décale le lancer de 10 mètre, tant pis peut être un signe on ne sait jamais.

Et la un beau remous sur le poste 1, elle me nargue.Je relance cette canne et décide de la sortir en dernier.
Les affaires se rangent les unes derrière les autres, quelque saut par ci par la.

14h50 alors que je m'apprête à sortir ma dernière canne, un remous à l'endroit exact ou la canne est placé, suive quelque bip.
J'hallucine c'est un départ, je ferre, le poisson vient au milieu, pompe bien le fond puis se laisse maitriser au bout de quelque minute.

Un petit coup sur le peson et 7kg 800, pas un poisson énorme mais relativement beau qui vient sonner la fin de cette micro session ou j'ai pu passer un bon moment au bord de l'eau.




Partager cet article

Repost 0
Published by seb - dans carpe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : la pêche dans tous ses états
  • la pêche dans tous ses états
  • : Un blog pour présenter plusieurs types de pêches aussi bien en rivière, plan d'eau ou lac. Partagez des astuces, des récits et pourquoi pas quelques journées de pêches...
  • Contact

Recherche