Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 08:33

Fin octobre nous voilà partis pour un week end dans un chalet au bord des plans d'eau de la ferme des tommelles, après une réservation  par téléphone nous pêcherons l'étang des tommelles. Je récupère quelques infos sur cet étang et arrive le jour J.

La ferme des tommelles c'est un site de 50 hectare composé de 6 étangs, trois pour la carpe, un silure, un esturgeon, un black bass et un carnassier, dont les trois plus important sont l'étang des arcis, des tommelles et des marraines.

Après trois heures de route, nous voilà arrivé à Saint Just Sauvage à une vingtaine de kilomètre de trois.

Petite rencontre avec la patronne et là elle nous que le chalet que nous avions réservé a été loué par erreur à des belges et donc elle nous place dans un autre mobil home devant un étang d'environ un demi hectare, je ne vous cache pas que j'étais très déçu, est ce que l'on prend la peine de pêcher ou l'on fait chemin inverse pour rentrer en haute saône et aller pêcher en rivière.

 

poste-etang-des-tommelles-c.jpg

 

Après quelques heures de réflexion et les courses pour le weekend de faite, on décide de pêcher quand même, je fais rapidement le tour de l'étang et aperçois quelques poissons dans la queue de l'étang.

Je commence à monter mes cannes et essaie de mettre mes piques en place mais pour ceux qui veulent s'aventurer là bas, le rod pod est fortement conseillé, après avoir attaché mes piques à l'aide de collier en vinyl et du scotch ( à la pêche on ne fait toujours pas comme on veut ) les premières cannes seront placées pour la nuit.

A savoir que 40 mètres devant moi, il y a une île qui fait quasiment toute la largeur du plan d'eau, en sachant que le poisson ne peut pas passer à droite de l'île car il y n'y a pas assez plus et le niveau de l'eau est trop bas, les carpes seront obligées de passer sur la gauche de l'île ou il y a un passage de trois mètres de large avec une profondeur de 1 mètre.

Donc deux de mes cannes pêcheront ce passage, une avec une pop up ananas fun fisching sur un d-rig et l'autre avec un chapelet de maïs décollé, le tout amorcer avec un mélange de pellet et de graine.
Ma troisième canne escher de deux bouillettes poisson épice pêchera quand a elle une grosse zone de gravier et de branche dans 2.5 mètres d'eau ( quasiment l'endroit le plus profond de l'étang ) avec un kilo de bouillette.

Quand à ma dernière canne que je ne sais pas vraiment ou la lancer ( et oui c'est pas gros un demi hectare surtout avec une île énorme au milieu) je la place un peu à l'arrache sur la droite près d'un arbre.

Le temps de ranger le matériel, de manger et la nuit débute 23h30 toujours pas de poisson, quelques SMS plus tard et j'apprends qu'un copain fait une carpe commune de 16kg sur un secteur de rivière réputé difficile.

06h35 environ départ sur la canne  que j'y croyait le moins, celle qui pêche la bordure après un combat très court, une miroir plutôt jolie rejoins le tapis de réception, un petit tour au peson et elle affiche 16kg.


carpe-miroir-16kg-prise-a-l-etang-des-tommelles-a-la-bou.jpg

 

La nuit ne fût pas miraculeuse mais un beau poisson quand même, je replace la ligne.
La matinée se passe est toujours rien, je fais le tour de l'étang et je ne vois pas grand chose si ce n'est des lapins et des écureuils, il y en a partout.

Le repas de midi passe est toujours rien, pas le moindre son des détecteurs ikon se font entendre ( au passage merci ludo de me les avoir prêter), je décide de prendre une canne et de faire un peu de stalking.
Je décide donc de rejoindre la queu de l'étang ou j'avais vu passer quelques carpes la veille et là au bout de seulement 10 minutes je ferre un poisson d'environ 8 kilos, je mets le poisson au sac car je suis tout seul et je ne peut pas prendre de photos.

 

carpe-miroir-8kg-prise-à-l'


La fin de la journée sera calme je replace mes cannes à l'identique de la veille, la nuit tombe très vite nous venons de faire le changement d'heure.
Je reçois un sms du même copain que la veille pour me dire qu'il vient d'épuiser une miroir de 18,5 kg décidément j'aurais peut être du rester à pêcher en saône moi.
00h00 départ sur la canne avec la pop up qui pêche la gauche de l'île, je ferre et rien au bout, je n'ai pas même senti le poisson alors que ça déroulait plein pot.

Plus rien jusqu'au matin, je fait le tour du site et par discuter un petit coup avec des pêcheurs qui pêche l'étang des arcis ( étang à silure de la ferme des tommelles ) leur début de session est selon eux médiocre, un seule silure de pris et un esturgeon, pendant que je discute avec eux une magnifique carpe sort complètement de l'eau, peut être un signe le poisson aurait il décider de bouger un peu ?

L'après midi retour sur mon plan d'eau à pêcher à roder, cet fois ci je prend deux cannes une pour moi et une pour ma copine.

L'attente ne sera pas longue, les carpes sont en surface devant nous, il faut être très discret, au bout de 20 minute je ferre une carpe de 9 kilos, une demi heure plus tard elle ferre une joli commune de 12 kilos qui est également sont premier poisson.

 

miroir-9kg-au-stalking-ferm.jpg

 

commune-12kg-ferme-des-tomm.jpg

 

Les carpes mordent à tout, le plus dur étant de les localisées, nous décrocherons deux autres poissons, dont une énorme commune que je ne suis pas arriver à faire glisser dans l'épuisette.

La nuit approche, les cannes sont tendus à l'identique, mais je sent bien que le poisson se plaît plus en queue d'étang que sur le devant, peut être que l'eau est plus chaude pour la saison ou alors qu'il à l'habitude d'être pêcher et abandonne les postes de devant, bref pas facile de prendre du poisson qui est hors d'atteinte à la canne depuis le mobil home.

02h00 du matin départ, comme la veille se sera sur la canne à la pop up et comme la veille au ferrage je ne sens rien du tout, ça commence à m'énerver, je relance la canne et retourne me coucher.


05h30 départ sur la canne au maïs décoller, je prend contact et décrocher, j'ai du tenir le poisson environ une demi seconde, ça va je m'améliore.

J'attends qu'il fasse jour pour aller pêcher la queue d'étang avant de partir, et oui il faut bien bosser un peu quand même.

Cette matinée se soldera par un poisson de 13 kilo de ressortie et 2 décroches.

miroir-13-kg-peche-a-roder-.jpg

 

Je replie le matériel et départ pour la haute saône.

Pour ceux qui pêchent ou qui iront pêcher cet étang je leur conseille fortement de pêcher la queue de l'étang, les poisons rentrent très bien sur les amorçage aux graines, frolic, bouillettes ou particules et ce des deux côtés de l'étang mais il faut rester discret et essayer de pêcher fil détendu, il n'y a pas de doute pour ce genre de pêche ça apporte vraiment un plus.

bilan de ce week end sur la ferme des tommelles, déçu au départ puis du mal à partir le lundi, c'est très prenant de pêcher la carpe à vu comme ça, plus de la traque que de la pêche d'ailleurs, quand au mobil home il n'y a rien à redire, c'est propre, fonctionnel et contrairement ce que j'ai pu lire sur la patronne des lieux elle est plutôt sympa mais faut pas oublier que c'est son job, sur ce bon séjour aux tomelles.

Partager cet article

Repost 0
Published by seb - dans carpe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : la pêche dans tous ses états
  • la pêche dans tous ses états
  • : Un blog pour présenter plusieurs types de pêches aussi bien en rivière, plan d'eau ou lac. Partagez des astuces, des récits et pourquoi pas quelques journées de pêches...
  • Contact

Recherche