Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 09:47

Après avoir repris contact par facebook avec un ancien camarade de collège ( eh oui !!! les années passent...), une date est retenu pour se retrouver et se faire une micro session carpe sur la saône.

Ce sera donc au petit matin du 15 octobre 2016, que je gagne les berges de la saône. Le temps est brûmeux, sans vent et le soleil est annoncé pour tout le week-end.

Il est fait encore très chaud pour la saison, température avoisinant les 20 degrés de prévu pour le plus chaud de la journée.

J'installe donc le matériel tranquillement au fur et à mesure de la matinée le brouillard ce dissipe pour laisser place au soleil.

Je suis surpris par le manque d'activité des poissons, pas le moindre marsouinage ou saut de la part des carpes, et pourtant plutôt dans la semaine je suis venu amorcer environ 5 kg de bouillette maison et j'avais pu apercevoir deux carpes sur la zone retenu pour cette session en rivière.

Il est 11h, 3 cannes sur les 4 sont à l'eau, j'attends le copain pour tendre la dernière car ils se trouvent que j'ai envie de pêcher un petit haut fond sableux qui se trouve à environ 150 mètres, il sera donc beaucoup plus simple de tendre la ligne à deux, surtout pour le coulage de fil afin d'éviter les hélice de bâteaux.

Vu le peu d'activitée des poissons ce matin, je décide d'amorcer juste avec un pva de frolic et quelques bouillettes.

12h le copain arrive ( enfin !!!), le temps de vider son véhicule et on décide de retirer les véhicules du chemin de halage, à peine monter dans le camion que je vois ma canne se courbé, heureusement tout est bien attaché, le frein quasi bloqué ( proximité d'arbre immergé oblige ) je me dépêche de sauter du camion pour choper la canne.

J'ai déjà pris contact avec le poisson que Micka n'a pas encore calculé que la canne avait démarré, il faut dire qu'il n'a pas une grosse expérience de départ en rivière.

Au ferrage c'est lourd, je sens bien que quelque chose frotte sur le fil, d'un coup plus rien ne bouge. La carpe est tanké dans une souche, j'essai de la débloquer en tirant à gauche puis à droite mais rien ni fait, plus rien ne remue au bout de la ligne.

Je me dépêche alors de sauter dans le pneumatique essayer de sortir la carpe de l'arbre immergée en étant à l'aplomb, à peine arriver au dessus de la souche que je sens un toc dans la canne comme si un bout de bois avait cassé, et la carpe me met un gros rush que je contre rapidement et monte en surface une magnifique fully scalled qui glisse dans l'épuisette.

Les couleurs de ce poisson sont juste magnifique, certainement une de mes plus belle carpe.

 

carpe fully scalled de 10kg300 prise dans la saône en octobre 2016 avec une bouillette maison

carpe fully scalled de 10kg300 prise dans la saône en octobre 2016 avec une bouillette maison

Une fois revenu sur la berge, on prend le temps de pesée et prendre en photo cette jolie carpe qui accuse un poids de 10kg300.

La ligne retrouve rapidement le spot eschée cette fois ci d'un bonhomme de neige bouillette maison / flottante ananas, la carpe n'étant pas très bien piquée je les soupçonne d'être un peu tatillônne aujourd'hui.

Un demi kilos de bouillette et de graine rejoigne également le poste. Pendant ce temps, mon collègue installe trois cannes en amont, zone également amorcée plus tôt dans la semaine.

Je lui fait remarquer que je trouve ses bas de ligne un peu court pour la pêche en rivière, il décide quand même d'essayer.

Ces cannes seront eschées de bouillette du commerce avec lesquels il prend du poisson régulièrement.

Plus rien de l'après midi si ce n'est qu'un troisième camarade nous rejoint pour la nuit.

Aucun signe d'activité, il fait très chaud pour la saison peut être trop d'ailleurs.

En fin d'après midi nous replaçons toute nous cannes à l'identique avec des appâts variés et un fil soluble de bouillette sur chaque canne. Seul la ligne tendu loin ne sera pas relancé.

Vers 20H un démarrage sans fin s'execute sur ma canne tendu sur le haut fond, soit environ 150mètres, vu le démarrage et la distance je ne ferre même pas, un simple blocage de la ligne suffira à enfoncer l'hameçon dans la gueule du poisson mais dans tout les cas l'autoferrage avec un plomb de 240 grammes a du faire son petit effet.

Le collègue attrape l'épuisette et nous sautons dans le zodiac pour rejoindre le spot sur le haut fond.

On ne voit plus grand chose la nuit tombe peu à peu, en ce début d'automne les algues meurent et dérive pour ce prendre dans les fils, nous devons les enlever au fur et à mesure que nous revenons vers le poisson.

On arrive à l'endroit exact ou j'avais déposé le montage auparavant, et la je vois le corps de ligne pris dans des branches qui coule dans l'eau, une fois la ligne décroché je continu de prendre du fil mais on ne voit toujours pas de poisson.

Environ 40 mètres plus loin que le spots la ligne doit être débarrasser des algues qui s'accumule sur le nylon, mon collègue s'en occupe, et s'en vraiment s'en rendre compte on se retrouve nez à nez avec une grosse masse sombre, la carpe sous la pression de la canne se laissais remonter à travers les couches d'eau.

J'ai déjà vécu ça, il y a quelques années au même endroit sauf que cette fois ci j'ai anticipé le rush, en effet dès que la carpe a vu le halo des frontales, elle nous a fait un démarrage de malade, le poisson mène un combat sans relâche, il est vraiment puissant à tels points qu'on se fait tracter sur la sâone.

Après un joli combat et trois passage au dessus de l'épuisette, elle finit par capituler, une joli commune rejoint le bâteau et avec nous la berge, on se retrouve à environ deux cents mètres du biwy, il est temps de mettre le moteur en route.

Un joli poisson que j'ai hâte de pesée, au vu du combat et du démarrage, on la voit au dessus de 17kg.

Une fois sur la berge, la berge déçois malgrès tout , seulement 13 kg pour cette commune qui nous a offert un combat de lion.

 

commune de 13kg prise sur la saône sur un haut fond avec des bouillette maison sans amorçage préalable

commune de 13kg prise sur la saône sur un haut fond avec des bouillette maison sans amorçage préalable

On repart tendre la ligne sur le spot, je vais couler la ligne avec deux back lead cette fois ci pour essayer de ne pas choper d'algue dérivante.

Une fois sur place j'amorce avec une cinquantaine de billes sur une zone assez larges et nous revenons au campement.

Il est temps pour nous de manger notre cassoulet. On est en fin de soirée, environ 23 heures, le brouillard devient dense, et la fraicheur est de rigueur.

On entend des sauts en face de nous, la nuit semble prometteuse.

Juste un peu avant minuit, départ sur le haut fond, j'étais à côté de la canne donc je prend la canne immédiatement, on saute dans le zodiac, moteur a fond et on se dirige sur le spot à l'aveugle, le brouillard est vraiment très dense.

Pas d'algues sur le corps de ligne qui nous fait gagner énormément de temps, à 20 mètres du spot je coupe le moteur et on se laisse descendre sans faire de bruit.

On arrive sur la zone on réduit les frontales, et on passe devant la carpe, elle est la juste devant nous, elle ne bouge pas elle est bloqué dans les algues et attend gentiment comme si elle était inoffensive, c'est juste magique !!!

Une fois que nous sommes derrière la carpe, je m'attends à ce que celle ci démarre en trombe à travers les algues. Je ferre gentiment, la carpe essai de sortir d'un rush si timide qu'on l'épuise aussitôt, bref il y a des poissons comme ça qui font les fainéant, pas de démarrage, pas de combats mais on en gardera une belle image...

De retour sur la berge la belle miroir accuse un poids de 10 kg. On pressant gentiment sur son ventre le poisson " chie" les bouillettes de mon collègue, je sens bien qu'il est un peu dégouter mais cela est très intéressant...

miroir de 10kg prise sur la saône en début d'hiver

miroir de 10kg prise sur la saône en début d'hiver

On part retendre la canne, est il est l'heure d'aller se coucher. On entend le poisson très actif ce soir, la nuit commence plein d'espoir.

C'est par le chant des oiseaux que l'on se fera réveillé, plus rien de la nuit, ni même une brème ou un chevesne, le collègue accuse un peu le coup.

Pour moi il est temps de remballer tranquillement, trois jolies carpes de rivière pour moi en moins de 24 heures je suis plutôt satisfait dommage pour le collègue mais une prochaine fois sera peut être plus prometteuse pour lui.

Repost 0
Published by Hernandez Sébastien - dans carpe
commenter cet article
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 17:31

Après de longues semaines sans avoir le temps de tremper les fils dans l'eau, j'ai l'occasion de planifier une petite nuit à la carpe sur un secteur réputé plutôt difficile.

Ayant peu de temps pour pêcher cette année, je n'hésite pas à mettre toutes les chances de mon côtés.

Tout commence quinze jours auparavant par la préparation de bouillette maison avec une nouvelle recette, une petite vingtaine de kilos de billes vont rejoindre le congélateur après un léger séchage, pour la fin de saison j'ai rouler en différent diamètre ( 14,20 et 25mm).

Autre nouveauté pour essayer de multiplier mes touches ce sont les montages, les 4 cannes seront équipé d'un montage mahin, ces derniers temps j'ai pu voir dans les magazines divers articles dessus et qui selon eux pourraient multiplier les démarrages par 5 suivants les conditions.

Afin de me faire m'a propre idée, je commande donc sur le net de quoi équiper mes cannes de ce fameux montages.

Nous sommes début novembre et le jour J est arrivé. Durant la semaine je suis allé amorcer 2 kilo de billes poisson / poivre noir à trois reprises (lundi, mercredi et vendredi).

Il est 16h, j'arrive au bord de la Saône, pas un seul pêcheur sur le parcours de nuit, il fait 10 degrés, du soleil toute la journée, l'eau est à 11 degrés et le vent est nul.

Je suis plutôt confiant.

16h30 je lance ma première canne esché de deux bouillettes 20mm sur un haut fond ou il y a environ 1 mètre d'eau. Pas d'amorçage pour le moment j'attends de voir si les carpes sont au rendez vous et au pire des cas si les poissons blancs sont réactifs.

16h40 la seconde canne esché d'un snowman poisson / ananas rejoins une cuvette encombrée de racine dans 3.5 mètres d'eau.

Alors que je suis entrain de préparer ma troisième canne la seconde laisse retentir quelques bips, étant pris de rapidité je laisse la canne en me disant que ce sont certainement des brèmes qui goûtent les appâts.

16h50 la troisième canne rejoint l'eau esché de trois bouillette maison en 14mm dans deux mètres d'eau au pied d'arbres morts. Caroline, mon amour, arrive avec le repas pour la nuit.

17h la quatrième canne rejoint la rivière esché de noix tigrées dans 4 mètres d'eau dans une cassure assez raide.

17h05 quelques bips sur la troisième cannes, exactement comme la seconde tout à l'heure, je ferre, et je suis accroché. Malheureusement pour moi le montage rompt.

Alors que je refais le montage, la première canne démarre, je ferre et ramène sans trop d'effort une petite carpe commune sur la berge. Pas de photos pour celle ci mais elle devait faire autour des 4 kilos pas de quoi s'enflammer mais les poissons on l'air d'être au rendez vous.

15 minutes plus tard, toutes les cannes repêche à nouveau, je décide donc de regarder la seconde canne qui m'avait donné quelques bip auparavant et là, je suis également accroché.

Finalement la ligne se libère. Je la replace et pendant que je tends mon swinger, la troisième canne déroule, un tout petit combat plus tard elle rentre dans l'épuisette avec deux montages.

Effectivement j'ai par chance récupérer le montage cassé auparavant, au prix de revient d'un montage mahin je suis plutôt satisfait.

carpe commune 4.5kg prise sur un montage mahin

carpe commune 4.5kg prise sur un montage mahin

Je relance la canne à l'eau.

Olivier, un pêcheur plutôt de carnassier arrive pour passer la nuit au bord de l'eau et découvrir ainsi les joies de la pêche à la carpe de nuit.

Évidemment je l'informe tout de suite que les carpes sont là et qu'il aurait du venir plus tôt.

Alors que le bivouac est monté, c'est le moment d'essayer mon nouveau biwy fox eclipse trouver d'occasion en parfait état pour pas trop cher, je décide d'amorcer car les carpes on l'air bien là et il n'y a pas de blanc.

Il est environ 20h est la canne qui pêche sur le haut fond démarre doucement, je prend contact ferre et demande à Olivier s'il veut la canne, refuse en prétextant qu'il prendra la prochaine ( mais bon on est en saône pas sur qu'il y ai de prochain départ )

Après un léger combat et un épuisage un peu compliqué une commune de 8kg500 habillé d'une jolie robe rejoins le tapis de réception.

commune de 8kg500 avec une belle robe dorée sur montage mahin et bouillette maison poisson poivre noir

commune de 8kg500 avec une belle robe dorée sur montage mahin et bouillette maison poisson poivre noir

Le temps de remettre la ligne en place, et on décide de surveiller un peu les cannes à la belle étoile, et ce n'est rien de le dire, le ciel est dégagé et on peut apercevoir énormément d'étoiles.

Deux étoiles filantes plus tard on décide de manger, on se partage un petit cassoulet bien chaud, quelques gateaux et un demi sandwich au chèvre plus tard la canne qui pêche à l'aplomb d'arbre mord démarre.

Je saute sur la canne, prend contact, ferre, sort le poisson des obstacles et mais la canne dans les mains d'Olivier cette fois ci il n'a pas le choix, pour lui mettre un peu plus de pression je lui dit que le poisson est plus gros que le précèdent.

Quelques minutes plus tard le poison glisse dans l'épuisette.

Cette joli commune pèse 12kg500.

commune 12kg500 prise sur la saône par un montage mahin

commune 12kg500 prise sur la saône par un montage mahin

Je relance une cinquantaine de bouillettes sur le poste.

Je relance le montage est malheureusement il finit dans les arbres, je refait le montage et assure le lancer. Je pense que l'on doit être à une dizaine de mètres de l'endroit propice mais bon on sait jamais je préfère savoir le montage pêchant plutôt que perché dans un arbre.

On retourne dans le biwy manger le dessert, à peine assis sur les beds chairs que la canne que l'on vient de replacer redémarre cette fois ci ce sera un beau chevesne.

Les détecteurs de touche resteront muet le reste de la nuit.

07h00 il est temps de se lever pour replacer les lignes, alors que l'on sort à peine de la tente, la canne sur le haut démarre.

Je prends la canne en main et ferre, le poisson n'est pas très gros et reviens au bord assez rapidement, après quelques rushs sur la bordure une petite carpe de 5.5kg monte en surface.

petite commune prise en automne sur la saône

petite commune prise en automne sur la saône

La canne retrouvera son poste, il est temps pour nous de retourner à l’abri du vent et de déguster une bonne tasse de chocolat.

09H00 la canne qui pêche l'aplomb des arbres morts redémarrent, je ferre et bride la carpe afin qu'elle ne rejoigne pas d'accros.

Par la même occasion je donne la canne à Olivier et le combat commence, après quelques rush bien fournit une joli miroir rejoint le tapis de réception et accuse le poids de 10kg500.

carpe mirroir de 10kg500 prise sur parcours de nuit en automne avec trois bouillettes carnée poivre noir et montage mahin

carpe mirroir de 10kg500 prise sur parcours de nuit en automne avec trois bouillettes carnée poivre noir et montage mahin

La canne retrouve la berge d'en face, le reste de la matinée restera calme ( ainsi que le week end d'après d'ailleurs ), les carpes étaient bien présente en revanche les départs n'étaient pas aussi marqué que d'habitude, alors est ce que c'est du au montage mahin ou une simple coïncidence, cela restera à vérifier avec le temps.

Repost 0
Published by Hernandez Sébastien - dans carpe
commenter cet article
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 19:32
Première pêche de nuit carpe 2015 en rivière avec un jeune carpiste

Après une année carpiste 2014 catastrophique, comme pas mal de pêcheur qui pêche sur les mêmes secteurs, c'est avec peu d'enthousiasme que je décida d'aller faire une petite pêche de nuit sur le secteur pêche de nuit de monthureux les baulay.

Mais bon, l'envie de tendre les lignes me démangeait un peu et puis c'était l'occasion d'emmener Damien, jeune pêcheur de 7 ans faire sa première nuit.

J'ai choisi un poste que je connais mais que je n'avais pas encore pêcher de nuit, une île au milieu de la saône, des branchage sur la droite avec une faible pente et du sable et de l'autre coté un grand plateau avec 50 centimètres d'eau, bref par le passé c'était un super quoi à sandre mais vu le peu de poisson pris ces dernières années sur le secteur on se demande parfois s'il n'aurait pas tout simplement disparu.

Deux jours auparavant nous avons été amorcé tout les deux, le temps d'apprendre au petit de se servir d'un cobra et c'est partit, environ deux kilos de bouillettes parfum scopex de chez décathlon, d'habitude je préfère rouler mes propres billes mais par manque de temps je ne pouvais pas faire autrement.

Arrivé sur les lieux le samedi soir vers 18h, on place les lignes, amorce, et monte le campement.

Pour l'occasion un copain m'a prêté des cannes en 10pieds, des starbaits pionneer en 3lbs,deux cannes seront placées sur la droite de l'île, une dans les branches, la quatrième sur le plateau et celle de Damien sur le coup en bordure.

Vu que l'on ne va pas pêcher longtemps et afin de rendre le poste très attractif je décide d'amorcer avec un spomb un mélange de particule, bouillette et attractant sur la droite de l'île ainsi les particules vont dériver sur le poste avec le courant.

30 minutes après, une petite brème se fait piquer par une flottante ananas décollé de 10cm, puis quelques bips mais rien de bien sérieux.

Un petit pique nique rapide au bord de l'eau, la nuit tombe assez vite, je réamorce seulement des bouillettes pour la nuit.

Les heures tournent, pour ne pas changer par rapport à l'année dernière la saône n'est pas très productive.

Un petit chevesne dans la nuit, décidément rien ne change, Damien dort profondément, très profondément.

5h du matin le jour se lève, je relance toutes les cannes, en place deux avec un montage tricheur frolic/bouillette et réamorce une dizaine de bouillette par canne, étant donné le peu de poisson je n'ose pas réamorcer plus.

Vers 6h, je vois remuer sur la droite de l'île, le fond est fouillé, des bulles, des petits marsouinages, certainement des brèmes mais les carpes ne doivent pas être bien loin.

Je profite de l'activité alimentaire des poissons pour réamorcer avec un plus petit spomb mon mélange de particule afin de d’être discret et de ne pas faire fuir le poisson, j’envoie une dizaine de fois sur la zone.

A peine poser la canne à spoder qu'une canne déroule, prise en main de la canne, contact, ferrage je sent bien que ce n'est pas lourd mais il doit s'agir d'une carpe quand même.

J’appelle Damien pour qu'il vienne m'aider à épuiser, il y a pas mal de dévers sur le poste ce qui rend l'épuisage difficile, après une dizaine d'appel, il émerge enfin, la carpe est en bordure et j'ai déjà pu voir que c'est une commune, je donne lui donne l'épuisette et lui explique ce qu'il faut faire.

Problème c'est que l'épuisette faut qu'elle soit dans l'eau Damien si tu veux que le poisson rentre dedans bref je me débrouille tout seul, le petit n'est pas bien réveillé, la commune glisse dans l'épuisette.Une petite commune de 4kg mais qui fait quand même plaisir.

La canne est relancé aussitôt avec frolic et bouillette scopex, on en profite pour déjeuner et regarder la saône et la nature se réveiller. Damien voit pour la première fois un martin pêcheur.

Une demi heure plus tard nouvelle déroule mais pas eu le temps de férer correctement, je relance la ligne ainsi que celle de Damien qui commence à trouver le temps long, dans la foulé je reprend un chevesne dans les branchages.

Il est 8h et nous allons remballer, une de mes cannes à le scion qui tape, je ferre et laisse la canne au petit, lui explique comment ne pas treuiller un poisson et quelques seconde plus tard c'est à nouveau une brème prise une fois de plus sur la flottante ananas.

Cette fois ci on replie le matériel, il y a encore du boulot à la maison mais pour une première nuit on ne va pas se plaindre surtout que ça à l'air d'avoir plu au gosse.

première pêche de nuit sur la saône 2015
première pêche de nuit sur la saône 2015première pêche de nuit sur la saône 2015première pêche de nuit sur la saône 2015

première pêche de nuit sur la saône 2015

Repost 0
Published by Hernandez Sébastien - dans carpe
commenter cet article
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 18:05

Volontairement je ne publirai pas la photo de cette carpe mirroir de 48kg, car ce pauvre poisson ne ressemble à rien, c'est ni plus ni moins qu'une masse disproportionné suralimenté avec des nageoire d'un poisson de 20 kilos !!!

Un nouveau record du monde dans la catégorie carpe miroir vient d'être établie le lundi 18 mai 2015 à 11h30 par le tchéque Thomas Krist.

Ce nouveau record à 48kg pour 125cm serait à priori la même carpe ( et ancien record ) qui fut prise il y a deux ans à 46.1 kg.

Cet carpe record a été prise dans le lac ( si on peut appelé cela ainsi ) euro aqua qui se trouve en Hongrie.

Ce " lac" d'un peu plus de onze hectares est une véritable pisciculture réservé aux pseudo carpistes qui veulent en mettre plein la vue à leur voisin, jugez plutôt par vous même.

lac 11hectares, 2 mètres de profondeur maximal, 800 carpes entres 20 et 30kg, 141 carpes entre 30 et 40 kg et trois carpe de plus de 40kilos.

les records de ce lac:

carpe commune 40.8 kg

carpe mirroir 48 kg

silure 98kg

Pour pêcher là bas il faut faire partie du club, de nombreuse années à attendre, et ensuite débourser 1400 euros pour la semaine.

A noter que vous n'avez pas le droit d'apporter vos propres appâts, puisque l'équipe sur les lieux préparent des bouillettes tout au long de l'année et c'est environ 5 tonnes de boilies qui retrouve l'eau au cours de l'année.

Ces bouillettes vous seront vendu sur place entre 10 et 14 euros du kilos, je peux vous assurer que ce doit être de vrai aimants à carpes étant donné quel doivent connaitre que ça, car vu la densité de poisson au mètre carré je ne pense pas que la nourriture naturelle ai le temps de se développer.

Voici comment on fait pour créer de toute pièce un record du monde qui à mes yeux n'a aucune valeur mais qui pour beaucoup de pseudo carpiste doit être un véritable rêve....

Repost 0
Published by Hernandez Sébastien - dans carpe
commenter cet article
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 19:08
premier week end pêche 2014 sur le secteur de nuit de monthureux les baulay en saône

Cela va faire bientôt deux mois que la saison de pêche à la carpe à commencer pour moi et contrairement aux autres années on ne peut pas dire que les carpes étaient aux rendez vous en ce début d'années 2014 en revanche les chevesnes étaient omniprésent.

Mal grès plusieurs tentative d'en piquer une, je devais me faire une raison et accepter d'essuyer un huitième capot consécutif, pendant que ce temps là sur la saône un copain enregistrait trois poissons de 15+ et même une 22+, de quoi ce remettre en question...

C'est décidé je vais changer de poste pour mon ultime session avant un bon bout de temps, travaux oblige, c'est dans la semaine précédent que je décide d'aller sonder un poste de la saône sur le secteur pêche de nuit de monthureux les baulay / jussey au lieu dit de la carpière.

Equipé du zodiac, d'un écho sondeur et tube iro ( comme quoi être électricien ça aide ) je décide un soir d'aller voir de quoi est constitué le fond.

Après quelques dizaine de minutes je me fais une petite idée de la nature du fond de cette rivière et surtout du passage des poissons.

Je reviendrais amorcer le jeudi ainsi que le vendredi soir le poste avec des bouillettes demon hot demon starbaits en 24mm ainsi que des bouillettes décathlon bon marché calamar qui au vu du prix me semble de bonne bouillette.

J'arrive sur le poste le samedi matin aux alentours de 10 heures, une fois n'est pas coutumes je suis le seul pêcheur dans le secteur, le temps de mettre mes trois cannes à des endroits stratégique pré amorcé et je commence à m'installer pour pêcher au quiver tip.

Etant donné que c'est un nouveau poste et que je ne connais pas trop le potentiel de poisson blanc, la pêche au feeder permet de se faire une bonne idée assez précise du cheptel ce qui par la suite permet d'ajuster son amorçage pour nos chères carpes.

Après avoir lancé quelques boules d'amorce d'un mélange terre et amorce carpe maison de territoire pêche, la première touche ne se fait pas attendre et j'épuise une première brème d'environ 600 grammes, la journée démarre bien et va continuer comme ça jusqu'au soir puisque je vais prendre une douzaine de kilos de poissons dont un très beau carrassin qui m'a fait un combat d'une dizaine de minute, il faut dire que monté en dix centièmes c'était limite.

Le soir je tends mes 4 lignes à carpes et arrête de pêcher au quiver, mais rien les carpes restent muettes pas la moindre activité, bref on se dirige vers un énième capot.

Au petit matin une de mes cannes qui pêche un haut fond rocheux émet une petite série de bip et puis plus rien, une petite montée d'adrénaline qui redescend bien vite, dommage !!!!

Puis deux minutes plus tard une autre canne qui elle pêche une importante cassure démarre la en revanche le détecteur ne s'arrête plus, je ferre et combat le poisson, je suis sur à cet instant que c'est bel est bien une carpe, quelques minutes plus tard elle glisse dans l'épuisette et pèse 9kilo tout rond.

Ça fait plaisir le compteur de la saison est débloqué, je pars retendre la ligne à l'aide du frazer komando et recommence à pêcher au quiver tip sur le coup de la veille et la c'est un véritable carton, pas moins de 20 kilos de brèmes en 4 heures de pêche.

Il est l'heure de remballer tout le matériel, bilan du week end ma première carpe de l'année sur un secteur inconnu pour ma part et une bourriche de 32 kilos de poissons pris au quiver tip, soit ma plus belle pêche à l'amorçoir depuis que je pêche....et bien entendu tout le monde est reparti à l'eau

bourriche prise au quiver tip, carpe de 9 kg et carrassin pour cette petite session de pêche en saônebourriche prise au quiver tip, carpe de 9 kg et carrassin pour cette petite session de pêche en saône
bourriche prise au quiver tip, carpe de 9 kg et carrassin pour cette petite session de pêche en saône
bourriche prise au quiver tip, carpe de 9 kg et carrassin pour cette petite session de pêche en saônebourriche prise au quiver tip, carpe de 9 kg et carrassin pour cette petite session de pêche en saône

bourriche prise au quiver tip, carpe de 9 kg et carrassin pour cette petite session de pêche en saône

Repost 0
Published by seb - dans carpe
commenter cet article
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 08:43

bonjour je vends un pneumatique frazer kommando en 280cm, idéale pour la pêche de la carpe ou du brochet possibilité de moteur jusqu'à 10cv, juste une petite rustine sous la toile sur le devant prix 400 euros

vend également un vieux zodiac des années 80 en 280cm, le tableau arrière se décolle des boudins ( recollage à prévoir ) prix 150 euros

moteur thermique evinrude de 1965 environ, à réparer ( il démarre et s'étouffe ) 100 euros

ces zodiac me servait à déposer les montage ou amorcer sur les postes de rivières

pour plus de renseignement me contacter par mail

dépose de la ligne sur un secteur encombré de la saône en zodiac ( pêche de la carpe )

dépose de la ligne sur un secteur encombré de la saône en zodiac ( pêche de la carpe )

Repost 0
Published by seb - dans carpe
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 04:26

Dimanche en fin d'après midi je décide d'aller pêcher la carpe sur l'étang de cintrey en haute saône.

 

La veille j'avais repéré que les carpes fouillait et remuait la vase sur la queue de l'étang, je décide donc de faire le coup du soir à cet endroit.

 

30 minute plus tard, 3 de mes cannes sont mises à l'eau dont deux dans l'extrême bordure ou en arrivant, deux carpes passait le long des herbiers.

 

carpe en maraude juste sous la surface cherchant à s'alime

 

Alors que je préparais la dernière canne, une très grosse averse s'abat sur nous pendant une vingtaine de minute, c'est une cinquantaine de carpe qui vont sauter pendant ce laps de temps dont une bonne dizaine sur ma droite à 30 mètres du bord.

 

L'orage passé, je balance ma dernière canne esché de bouillette gulp carp berkley irish cream sur ce hot spot. Je fronde un peu de graine ( mélange maïs, blé, soja, chénevis ), frolic, bouillette et amorce sur une surface de 100 m² environ.

 

Seulement dix minutes plus tard départ sur la quatrième canne, je ferre la carpe monte tout de suite en surface et me sort 20 mètre de fil sans que je puisse faire quoi que ce soit, une fois ce rush passé la carpe reviendra doucement contre la berge de l'étang.

Juste le temps de monter l'épuisette ( chose que je n'avais pas pensé à faire du certainement au peu de poisson épuisé pendant ces deux derniers mois ), puis la belle miroir glisse dedans.

 

Un petit tour au peson et la carpe miroir accuse un poids de 9kg500.

 

carpe-mirroir-9kg500-prise-sur-l-etgang-de-cintrey-preigne.jpg

 

 

remise-a-l-eau-d-une-carpe-mirroir-prise-en-plan-d-eau-sur.jpg

 

on la remet à l'eau, puis relance la canne, un petit sms pour dire à quelque carpiste que l'incroyable vient d'arriver ( cette carpe mais fin à une bonne quinzaine de capot ) et à nouveau départ sur cette même canne.

 

Je ferre, j'estime le poisson petit puis laisse la canne à ma copine, après un petit combat elle glisse dans l'épuisette et finalement est plus grosse que la carpe précédente

 

celle ci accuse un poids de 11kg 700, prise également sur un montage tricheur

 

carpe-miroir-11kg700-prise-sur-le-lac-de-cintrey-preigney-e.jpg

 

 

je relance la canne, mais plus rien, la nuit tombe et on remballe le matériel détrempé mais un coup du soir qui a plutôt bien réussi

 

canne-et-canneton-sur-les-berges-d-un-etang-de-haute-saon.jpg

Repost 0
Published by seb - dans carpe
commenter cet article
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 17:53

Une petite session était programmée sur le lac de cintrey - preigney, pas très loin de la cure d'art pour ceux qui voudrait faire d'une pierre deux coups.

 

J'arrive sur place avec ma canne à l'anglaise pour essayer de faire quelques carpeaux et en m'approchant de la berge de l'étang, j'aperçois une jolie carpe miroir que j'estime avoisinant les 15 kilos, je remonte tout de suite à la voiture chercher l'appareil photo.

 

Pour moi la pêche est plié, on va gentiment les laisser frayer, les photographier et les observer afin de se faire une idée précise du cheptel de ce lac, ou après la mortalité importante qu'il ya eu il y a quelques années, plus personnes ne sait vraiment ce que possède ce lac en terme de carpe.

 

J'ai pu observer un poisson rouge, une koï qui fait environ le mètre, des amours blancs, deux carpe passant je pense les 15kilos ( une mirroir et une commune ) , une vingtaine de poisson passant les 10kilos autant aux alentours de 6kilos et de nombreux carpeaux une bonne cinquantaine entre 1 et 3 kilos.

 

Un banc de perche allant de 5 à 25 cm environ une centaine de poisson.

 

je vous laisse regardez les photos de ce joli spectacle et n'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter pour recevoir les nouveaux article par mail.

 

belle-carpe-commune-vu-sur-letang-de-cintrey-le-lendemain-.jpg

 

 

carpe-commune-sur-l-etang-de-preigney-cintrey-apres-la-fr.jpg

 

 

carpe-miroir-et-commune-apres-la-fraie-sur-l-etang-de-cin.jpg

 

 

carpe-mirroir-entrain-de-frayer-dans-un-etang.jpg

 

 

carpe-mirroir-et-carpe-commune-penant-la-fraie-dans-un-eta.jpg

 

 

carpe-mirroir-pendant-la-fraie-sur-le-lac-de-cintrey.jpg

 

 

 

carpe-preferant-se-reproduire-que-de-s-alimenter-en-etan.jpg

 

 

carpe-qui-fraie-dans-une-roseliere-sur-l-etang-de-cintrey.jpg

 

 

carpe-qui-fraie-sur-les-berges-d-un-etang-en-haute-saone.jpg

 

 

carpe-qui-fraie-sur-les-berges-d-un-lac-de-haute-saone.jpg

 

 

deux-carpes-qui-fraie-sur-le-lac-de-cintrey-preigney-en-hau.jpg

 

 

duo-de-carpe-en-pleine-periode-de-reproduction-sur-les-ber.jpg

 

 

fraie-de-carpe-au-printemps-sur-les-berges-d-un-etang-de-f.jpg

 

 

fraie-de-carpe-en-etang-printemps-2012-eau-a-18-19-degre.jpg

 

 

grosse-mirroir-d-etang-entrain-de-frayer.jpg

 

 

joli-carpe-mirroir-dde-l-etang-de-cintrey-se-preparant-a.jpg

 

 

joli-carpe-mirroir-entrain-de-pondre-ses-oeufs-en-etang.jpg

 

 

nombreuse-petite-carpe-en-surface-apres-la-fraie-de-printe.jpg

 

 

periode-de-fraie-sur-les-berges-d-un-lac-haut-saonois.jpg

 

 

poisson-rouge-ou-carpe-koi-sur-le-lac-de-cintrey-preigney-.jpg

 

 

 

remou-de-carpe-pendant-la-fraie-sur-les-barges-du-lac-de-ci.jpg

 

 

 

remou-fait-par-les-carpes-lors-de-la-periode-des-amours.jpg

 

 

et une photo de libellule sur les berges de l'étang et d'une fleur dont je ne sais le nom

 

fleur-prise-sur-les-berges-du-lac-de-cintrey-preigney.jpg

 

 

 

libellule-prise-sur-les-berges-de-l-etang-de-cintrey.jpg

Repost 0
Published by seb - dans carpe
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 04:40

Les journées se rallongeant il est possible maintenant d'effectuer des petites pêches rapide de la carpe après le boulot.

 

Pour pouvoir pêcher rapidement j'ai trouver un bief de la saône où l'on peut venir sur le poste en voiture. Le spot se situe en sortie de radier dans un bras mort de la saône appellé plus communément vieille saône.

 

La largeur de la rivière n'excède pas 20 mètres, il va donc falloir pêcher précis et discrétement, le backlead est plus que nécessaire afin d'optimiser la présentation du montage.

 

Sur les quelques sorties que j'ai pu faire, j'ai enregistré une dizaine de départ pour seulement trois carpes de sortie.

 

Les carpes sur ce genre de spot sont facile à repérer et montre facilement leur présence par de grosse bulle qui remonte à la surface, par des sauts ou encore des marsouinages.

 

marsouinage-sur-la-saone--radier--lors-d-une-peche-du-soi.jpg

 

Pas de gros poisson mais de petite carpe entre 6 et 10 kg extrêment combative dont plusieurs m'on carrèment ouvert les hameçon notamment les raptor en taille 6 ( que j'ai trouvé très médiocre, ouverture facile, pointe très fragile ).

 

petite-carpe-mirroir-de-6kg-prise-a-la-sortie-de-radier-su.jpgLa pêche s'est principalement effectué le long de buisson et d'arbre immergé, sur un lit de roche et de gravier.

 

La profondeur sur ce hot spot de rivière va de 2.5m et remonte jusqu'à 1 mètre en bordure de zone de nénuphare, qui pour la saison n'était pas encore ouvert.

 

La pêche s'effectuera avec de la petite bouillette au foie maison en 14mm et du frolic, pour l'amorçage frolic broyé lancé à l'aide d'une fronde ce qui permet d'avoir un amorçage très discret.

 

Contrairement à d'autre endroit, ici prendre des carpes est assez simple puisque la quasi totalité des carpes ont été prise au même endroit et toute entre 20h et 21h.

 

Surtout n'hésitez pêcher de petit bief comme celui ci, les combats sont très prononcés sur des spots comme celui ci.

 

 

Ces zones de rivières sont également apprècié des ragondins, rat musqué, foulque et grebe.

 

 

oiseau-d-eau---peut-etre-une-grebe---sur-la-saone-pres-d.jpg

 

si quelqu'un pouvait me confirmer que cet oiseau d'eau est bien une grèbe.

 

grebe-photographie-sur-une-riviere-lors-d-une-sortie-pec.jpg

 

 

ragondin-dans-la-saone-sur-un-radier.jpg

 

 

joli-carpe-de-plus-de-10kg-en-maraude-sur-la-saone---pech.jpg

 

 

coucher-de-soleil-coup-du-soir-a-la-carpe-en-riviere.jpg

Repost 0
Published by seb - dans carpe
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 06:11

 

Un peu plus d'une semaine que je pêche la carpe en coup du soir, de 19h à 22h, sur un poste située sur la saône.

 

La rivière à cet endroit forme un grand remous et au fond un grand plateau de caillou descendant de 1.8m à 4.5 mètre sur une distance de 80 m environ.

 

Tout les soirs une cinquantaine de bouillette carnée en 24mm à base de robin red et de nhdc sont lancé sur le poste, afin de déclencher l'activité des carpes rapidement j'utilise beaucoup des sticks ou sac soluble avec des morceaux de bouillettes broyés, frolic concassé avec un krusha ou des bouillettes complètes sur un fil soluble.

 

bouillette-carnee--sac-soluble-et-stick-soluble-pour-pech.jpg

 

 

krusha korda

 

 

 

Il y a quelques années j'avais déjà pêcher ce poste et avais fait quelques poissons, d'autre carpiste on pêché ce spot également et à ma conaissance un poisson de 22kg a été pris .

 

carpe-8kg700-carpiere-7-aout.jpg

 

 

carpe-14kg800-prise-sur-la-saone-a-la-bouillette.jpg

 

 

Pour le moment je n'ai encore vu aucun signe de carpe, pas de fouille pas de marsuinage et pas de saut non plus. La saône est sur off depuis 10 jours, dans l'attente j'ai pu prendre quelques photos de ragondins, bourdon, arraignées sur les berges de la saône en attendant patiemment qu'un détecteur veuille bien se faire entendre.

 

arraignee-sur-les-berges-de-la-saone.jpg

 

 

couple-de-ragondin-entrain-de-manger-sur-les-berges-de-rivi.jpg

 

 

couple de ragondin sur la saône

 

 

 

ragondin-sortant-de-la-riviere.jpg

 

 

 

ragondin-en-promenade-sur-la-saone.jpg

 

 

 

 

ragondin-nageant-en-pleine-riviere.jpg

 

 

ragondin-pris-sur-la-saone-a--la-nuit-tombante.jpg

 

 

 

photo-prise-en-attendant-les-carpes.jpg

 

 

Repost 0
Published by seb - dans carpe
commenter cet article

Présentation

  • : la pêche dans tous ses états
  • la pêche dans tous ses états
  • : Un blog pour présenter plusieurs types de pêches aussi bien en rivière, plan d'eau ou lac. Partagez des astuces, des récits et pourquoi pas quelques journées de pêches...
  • Contact

Recherche